Accusée de bien des maux, l'école ne peut pourtant pas être le seul acteur de la réussite de nos enfants. Il y a les parents bien sûr, mais aussi bien d'autres acteurs qui contribuent à la construction des jeunes et à leur réussite. L'Institut Télémaque, l'association Coup de pouce et les Scouts et Guides de France sont de ceux-là. Chacune à sa manière, ces trois associaitons partagent la même ambition de permettre aux enfants et aux jeunes de se construire dans de bonnes conditions et de devenir des adultes heures. RCF vous les présente.
 
Coup de pouce
Coup de pouce "intervient au moment des apprentissages fondamentaux". L'association a développé les clubs Coup de Pouce Clé : "clé" comme lecture-écriture. Ce sont des clubs qui réunissent cinq enfants de CP, dans une école. Des enfants choisis par lenseignants qui les ont jugés fragiles parce que leur milieu familial fait qu'ils se sentent moins à l'aise que d'autres. Ces clubs réunissent les enfants "le soir après la classe pendant une heure et demie et leur proposent des activités ludiques autour de la lecture et de l'écriture".

L'association a aussi développé des clubs Coup de pouce Cla, sur le langage, en grande section de maternelle, et des clubs Coup de pouce Clem, où l'on ajoute les mathématiques à la lecture et à l'écriture, en CE1. L'objectif de ces clubs est de permettre aux enfants de "prendre confiance en eux et prendre goût aux apprentissages et à l'école". 

En savoir plus sur l'association Coup de pouce
 
L'institut Télémaque
Un accompagnement dans la durée proposé à des jeunes d'établissements scolaires situés en Zone d'éducation prioritaire (ZEP). "On leur propose trois choses, explique Ericka Cogne, directrice générale de l'association, deux tuteurs - l'un du monde de l'entreprise et l'autre pédagogique - des activités, que l'on appelle des communautés de réussite (des visites de lieux culturels, d'entreprises, d'associations) et une formation à la confiance en soi, une bourse."
En savoir plus sur l'Institut Télémaque
 
Le scoutisme
Le scoutisme a pour ambition de "créer un monde meilleur", comme en témoigne François Mandil qui explique de quelle manière le mouvement concourt à cet objectif : "Avant tout c'est une méthode éducative, qui marche partout dans le monde et fonctionne quelle que soit la culture puisqu'on est 60 millions à travers le monde. Cette méthode consiste à faire grandir les jeunes dans toutes leurs dimensions: physique, intellectuelle et spirituelle."

La pédagogie scouts est "basée sur différents éléments : la loi et la promesse, la vie dans la nature, la vie en équipe, la relation éducative, l'imaginaire, le jeu..." Pour le secrétaire national à la communication des Scouts et Guides de France, "tout cela forme une méthode éducative où les jeunes peuvent à la fois choisir et mener des projets de façon collective, et puis, de façon autonome, se choisir des objectifs, des éléments à apprendre, qu'ils se fixent eux-mêmes et dont ils font eux-mêmes l'évaluation".

En savoir plus sur les Scouts et Guides de France