ÉDITO - Des personnalités politiques proposent d'en finir avec l'état de droit face au terrorisme. "Si nous abandonnons l'état de droit pour le droit de la guerre, nous ne reviendrons jamais à notre état de droit", estime Olivier Bost.