ÉDITO - À vouloir trop en faire et trop vite avec sa loi "sécurité globale", le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a perdu le soutien d'Emmanuel Macron et de Jean Castex.