ÉDITO - Le revirement de l'Allemagne, principal contributeur du plan de relance de l'UE, s'explique par des raisons idéologiques, géopolitiques et surtout économiques, selon François Lenglet.