Tous à Tunis avec Leïla Belkhir, infectiologue aux cliniques universitaires Saint-Luc et Arnaud Dandoy, juriste et criminologue, chargé de recherche pour l'association Avocats Sans Frontières en Tunisie Des parents tous deux originaires du pays du jasmin et notamment de l’archipel de Kerkennah, Leïla Belkhir grandit à Marcinelle et à Wavre où la famille tient une station-service. Très courageuse, elle apprend vite la valeur du travail. Professeur à l’UCLouvain, rien ne la prédestinait à occuper le devant de la scène médiatique durant le Covid et pourtant elle devient rapidement la porte-parole d’un secteur sous haute pression durant la pandémie. Pédagogue et d’une simplicité déconcertante, elle s’est portée volontaire pour éclaircir les multiples facettes de ce sujet complexe. Aujourd’hui, elle nous parle avec passion de sa vie, de son travail et des liens forts qu’elle partage avec la Belgique et son pays d’origine de ses parents Arnaud Dandoy est né à Bruxelles, il se forme aux facultés universitaires Saint-Louis et là UCLouvain. Après son doctorat, il décroche un poste à l’université de Port-au-Prince où il enseigne durant sept ans sans oublier de s’adonner à sa passion pour la magie et l’illusionnisme. Actuellement installé dans la banlieue de Tunis, près du village pittoresque de Sidi Bou Saïd, il officie dans le bureau local d’ASF (Avocats Sans Frontières) pour défendre les droits de l’homme dans son pays d’accueil. Bousculons nos préjugés et ouvrons nos horizons en écoutant les Belges du bout du monde au micro d’Adrien Joveneau, chaque dimanche sur La Première à 9 heures et aussi dès 10 heures en podcast sur Auvio.be Nouvelle diffusion de l’émission du 8 mai 2022