Nicolas Tavitian, le Président du Comité des Arméniens de Belgique, nous interpelle sur le texte de loi interdisant les discours négationnistes, qui sera voté demain à la Chambre des représentants, à l’exception du discours niant le génocide arménien … Or, la Belgique a reconnu ce génocide en 1998 et le Premier, Charles Michel avait tenu en 2015 un discours dans le même sens