"J'entends des voix" de Laurence Bibot : la voix de comédienne.

Myriam Leroy et Isabelle Defossé pour la pièce "Les Yeux rouges", à voir jusqu'au 30 octobre au Théâtre de Poche à Bruxelles.

« Il s'appelait Denis. Il était enchanté. Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de toute évidence, je ne le connaissais pas, mais lui savait fort bien qui j'étais. » Tout commence par un message privé sur Facebook. Elle est journaliste, médiatisée et fidèle à ses opinions. Il est plus âgé, se dit fan de son humour acéré et veut simplement discuter. Elle accepte, il entre dans sa vie et le piège se referme. Pendant des mois, les messages s'accumulent, d'abord aimables puis rapidement méprisants. Elle prend ses distances, il prend la mouche. Sous couvert d'humour grivois, il s'attaque à sa personne, son physique, son employeur, son conjoint, ses centres d'intérêt... Elle est tout ce qu'il déteste et lui ce qu'elle redoute.

Du 14 octobre 2021 au 15 mai 2022, Europalia, la biennale des arts, s'intéresse au train. Une invention qui unifia l'Europe et constituera le point de départ de cette édition.

Le festival célèbrera en outre le 175e anniversaire de la liaison ferroviaire entre Bruxelles et Paris, un demi-siècle de TGV et 25 ans de Thalys. 2021 a par ailleurs été proclamée Année européenne du Rail par la Commission. Focus sur l'expo "Europalia : Voies de la modernité", à voir du 15/10/2021 au 13/02/2022 aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, avec Marie-Eve Tesch, coordinatrice des expositions à Europalia et co-curatrice de l'expo "Voies de la Modernité" et Dirk Vermaelen, le directeur artistique d'Europalia. Un parcours artistique et historique autour du thème du train, à travers des œuvres d'artistes majeurs des XIXe et XXe siècles - tels que Monet, Caillebotte, Spilliaert, Boccioni, Severini, Léger, De Chirico, Mondrian, Servranckx, Caviglioni, Delvaux ou Magritte.

La chanson de Pompon : "Hécatombe" de Georges Brassens (1952).