Focus sur le peintre portraitiste et paysagiste britannique, à l'occasion de l'ouverture d'une double exposition à Bozar à Bruxelles : "David Hockney : L'arrivée du printemps, Normandie, 2020" et "David Hockney : Oeuvres de la collection de la Tate, 1954-2017". On en parle avec nos deux invités, Sophie Lauwers et Dimitri Joannidès.

Toute cette semaine à 11h30 dans « Bagarre dans la Discothèque », la team du Mug affronte la team d'ESF.

Ce vendredi : Élodie de Sélys et Myriam Leroy.

Et dès midi :

"Les inconnus connus" d'Éric Russon : Deux semaines qui ont changé une vie !

Spéciale David Hockney à l'occasion de l'ouverture d'une double exposition à Bozar à Bruxelles, à voir du 8 octobre 2021 au 23 janvier 2022 : "David Hockney : L'arrivée du printemps, Normandie, 2020" et "David Hockney : Oeuvres de la collection de la Tate, 1954-2017".

On en parle avec Sophie Lauwers, directrice des expos à Bozar (elle a suivi ce projet et a visité son atelier) et Dimitri Joannidès, historien de l'art et expert en art moderne et contemporain chez FauveParis, maison de vente aux enchères, par ailleurs porte-parole de la Compagnie d'Expertise en Antiquités & Objets d'Art en France.

Cette double exposition d'envergure marque le retour de David Hockney au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles après 30 ans.

Le premier volet, Œuvres de la collection de la Tate, 1954-2017, vous propose une rétrospective de l'ensemble de sa carrière, au fil de ses représentations iconiques du Swinging London des années 1960 et de la Californie du Sud, de ses célèbres doubles portraits et de ses paysages monumentaux.

Le second volet de l'exposition témoigne de la soif d'expérimentation d'Hockney. L'arrivée du printemps, Normandie, 2020, présenté en partenariat avec la Royal Academy of Arts, fait découvrir au visiteur les tableaux extrêmement colorés réalisés par l'artiste sur son iPad lors du premier confinement. Les œuvres de l'artiste continuent à parler aux jeunes et aux moins jeunes, tant elles sont intemporelles. Ses dernières créations montrent à quel point l'artiste, aujourd'hui âgé de 83 ans, parvient une nouvelle fois à se réinventer.

La chanson de Pompon : "La pieuvre" de Colette Magny.