JULES GASSOT nous présente son ouvrage « La nuit ne dure pas » (Rivages). « Pourquoi les échecs n'ont-ils pas la légèreté de la cendre ? L'usure du couple est-elle aussi inévitable que la galère sur la route des vacances ? ». Accablé par la peur de passer à côté de sa vie et celle de mourir avant de l'avoir vécue, Paul Broca, quarante ans et divorcé, accepte de passer les fêtes de fin d'année à Genève, chez sa mère tyrannique ; puis, à Méribel, dans la « famille idéale » que forment sa soeur Raphaëlle, son mari et leurs trois enfants... Durant ce séjour, Paul devra faire face - entre autres - à l'assurance de ceux qui commandent un plat du jour, à l'obstination intrusive d'un couple de décorateurs d'intérieur, à une soirée dans un dancing savoyard, à la révélation de secrets embarrassants, et au retour d'un fantôme envoûtant de son passé... Dans ce roman, Jules Gassot met au jour, sous les faux semblants familiaux et les égratignures du quotidien, la peur de vieillir, l'angoisse de la solitude et la difficulté d'aimer.