L’invité(e) : Chaque année, de nombreuses espèces animales et végétales protégées sont importées illégalement en Belgique, tout comme leurs produits dérivés (fourrures, caviar ou objets d’art). Par le crime organisé? Parfois. Mais le plus souvent, ce sont les touristes qui – sans penser à mal – rapportent ces objets à titre de souvenirs. Ce genre d’achat irréfléchi peut avoir de fâcheuses conséquences. Tout d’abord parce que le commerce de ce type d’objets est néfaste pour de nombreux animaux protégés et plantes rares. Et ensuite parce que vous pouvez vous attendre à ce que la douane confisq