L'histoire de Spa en tant que ville d'eaux se perd dans la nuit des temps. Etait-elle déjà appréciée des Romains voici 2000 ans ? C'est très probable si l'on en croit certains textes de l'époque. Mais ce qui est certain, c'est que l'aventure moderne de la station thermale spadoise commence au 16e siècle, lorsque des Anglais viennent y soigner leurs calculs et leur goutte à grands coups de verres d'eau ferrugineuse. Au 17e, et encore plus au 18e siècle, Spa va devenir the place to be pour la bonne société européenne. De partout, en effet, on vient y prendre les eaux et, le temps d'une cure, s'adonner aux joies de la sociabilité du temps. Jeux d'argent, bals, promenades bucoliques, bonne chère, loge maçonnique.... tout y est organisé pour passer agréablement quelques semaines revigorantes. Les hôteliers débordent d'inventivité pour offrir à leur clientèle distinguée toutes les commodités et une activité économique dynamique s'épanouit, offrant travail et revenus aux habitants du cru. Les « jolités » de Spa, un artisanat d'art de grande qualité, acquerront ainsi une réputation appréciable dans toute l'Europe.
C'est cette histoire, étonnante et inattendue, que proposent les Musées de la Ville d'eaux dans un écrin peu banal : la Villa royale, séjour de prédilection de la reine Marie-Henriette, épouse de Léopold II, qui y finira sa vie entourée de ses chevaux et de ses amis, en 1902. Au même moment, l'interdiction des jeux d'argent et de hasard par l'Etat belge donne un coup d'arrêt à la pétillante petite cité ardennaise...

Spa Story
Avenue Reine Astrid, 77b
4900 Spa

Ouvert tous les jours de mars à novembre

En ce moment, expo temporaire : Destination Spa - Les plaisir de la villégiature à la Belle époque - Dans les mêmes locaux : Musée du Cheval (weekend et jours fériés)

Info et réservations : info@spavillaroyale.be
Site : www. spavillaroyale.be