Deuxième temps avec notre poète national et ostendais : Carl Norac. Il évoque ses muses, ses grâces, à savoir trois dames de la poésie belge, Liliane Wouters, Claire Lejeune et Andrée Sodenkamp. Ces femmes qui lui ont fait confiance et qui lui ont dit : « Tu peux ». Puis il nous ouvre les portes de sa maison et de sa fabuleuse collection d’art inuit. Les objets s’animent sous son récit, les traces des mains des sculpteurs deviennent empreintes poétiques ; Carl Norac redevient conteur…. Rencontre à Ostende, réalisation : Pascale Tison