Sportive de haut niveau, figure des nuits parisiennes et du music-hall, Violette Morris fut aussi une grande amoureuse : Joséphine Baker et Yvonne de Bray, grâce à qui elle rencontra Cocteau et Marais, furent parmi ses conquêtes. Collaboratrice pendant la guerre, elle meurt dans un guet-apens. Gérard de Cortanze publie ‘Femme qui court’ aux éditions Albin Michel, qui lui rend ses lettres de noblesse.