Selon l’Unizo, un organisme de défense des intérêts des indépendants, 41.109 entreprises ont été créées en Flandre au cours des 3 premiers trimestres de cette année. Ce sont des chiffres tout chauds, ils sont aussi tout chauds parce si on compare par rapport aux 3 premiers trimestres de 2017, ça fait 5,4 % de plus. C’est beaucoup, surtout que 2017 était déjà une année record. Ce qui est intéressant, c’est le commentaire de l’administrateur délégué d’Unizo : cette augmentation, deux années de suite, du nombre des starters en Flandre, est aussi due, je cite, « à l’amélioration de l’image de l’entrepreneur, à la baisse de l’impôt des sociétés, à la suppression des cotisations sociales patronales de base sur le premier emploi créé, au tax shelter pour les entreprises qui débutent et aux prêts win win », pour ne citer que ces innovations-là. Par contre, il reste une pierre d’achoppement, un seuil que beaucoup de candidats entrepreneurs n’osent pas franchir. L’Unizo a réalisé une enquête dont il ressort que la faiblesse de la protection sociale des indépendants était la principale raison pour laquelle ils avaient hésité quand ils se sont lancés. Mais ils se sont lancés et ça, c’est le plus important.