Nous sommes le 23 septembre 1936.En parcourant les pages du magazine « Vu », le lecteur de l’époque s’arrête, inévitablement, sur une photo choquante, dérangeante. Le cliché montre, prise sur le fait, la mort d’un soldat. Un anarchiste combattant dans les rangs républicains durant la guerre d’Espagne. L’homme s’appelle Federico Borrell García. On le voit tombant en arrière. Il est vêtu en civil, mais porte une ceinture-cartouchière, et le fusil qu’il tient de la main droite lui échappe. Cette photo devenue l’une des plus célèbres de l’histoire est signée Robert Capa. Elle a été prise le 5 septembre de cette année 36. Si cette image fait débat sur la véracité du moment, a-t-elle été posée ou non, elle est pourtant devenue l’une des plus amblématique de l’histoire, symbolisant ainsi la puissance de ce type de témoignage : le photojournalisme. C’est aux origines de cette discipline que nous allons remonter aujourd’hui. Invité : Dimitri Joannidès, historien de l’art, en partenariat avec la maison de ventes aux enchères Fauve Paris.