Chômage, précarité, menace terroriste… Dans ce contexte, cultiver l’optimisme et rechercher l’épanouissement personnel deviendrait presque un acte de résistance, un refus de subir en prenant en main ce qui dépend de nous. Que ce soit via des sites et magazines d’infos positives, via des films « porteurs de solution » comme Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, ou via des feel good books, ces « livres qui font du bien », la recherche du bien-être n’a jamais été aussi célébrée qu’aujourd’hui. Laurent Gounelle, probablement l’un des auteurs de feel good books les plus lus (L'homme qui voulait être heureux, Les dieux voyagent toujours incognito,...) vient de publier « Et tu trouveras le trésor qui dort en toi » (Ed. Kero). Un roman qui met en scène une jeune femme athée amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme et qui va découvrir une vérité universelle assez troublante. On en parle avec Laurent Gounelle, conférencier à l’université de Clermont-Ferrand et écrivain passionné de philosophie et de psychologie.