Albator, Candy, Bioman, Dragon Ball, etc… Si l’univers manga date de 1815 au japon, le phénomène est apparu en Europe il y a une vingtaine d’années et, progressivement, s’est créé une place de choix dans divers domaines : littérature, jeux vidéo, dessins animés, figurines, cosplay (le fait d’incarner un personnage fictif en portant son costume et en imitant sa personnalité, un mouvement qui évolue de plus en plus)... Aujourd’hui, plus de 1.500 nouveaux titres sont disponibles chaque année en traduction. Le « boom » des mangas est lié à l’intérêt que les jeunes portent aujourd’hui à la culture japonaise en général. Car la lecture des mangas fait réellement partie de la culture japonaise. Ils lisent les mangas surtout dans le métro, la longueur des chapitres est conçue en fonction de cela. Les japonais lisent en moyenne une page en 4sec ! Qu’en est-il en Belgique ? Qui sont aujourd’hui les fans de mangas et de Cosplay ? On en parle avec Christelle Hoolans, directrice générale des Editions Kana et Florent, membre de Belgotaku, une communauté de fans de culture asiatique en Belgique qui partagent leur passion autour de manga, de jeux-vidéo, de musique et de culture asiatique.