Nous sommes en 1843, à Bruxelles. Un écrivain anglais de passage, visite, comme il se doit, la Grand Place et ses environs. Il écrit : « Derrière l’Hôtel de Ville se trouve la célèbre statue nommée le Manneken-Pis (sic). Une statue beaucoup plus inconvenante que gracieuse, et à laquelle je n’aurais certainement fait aucune allusion, si ce n’était que cette petite figure indécente est considérée par le peuple de Bruxelles comme une sorte de patron de la ville, un dieu du foyer domestique sans lequel leur cité se perdrait». A l’occasion de l’ouverture d’un nouveau musée consacré à la Garde-Robe du petit bonhomme malicieux revenons sur son parcours héroïque. Invité: Roel Jacobs, historien, guide et conférencier. Co-auteur de «Manneken-Pis », CfC-éditions.