Nous sommes le 10 mars 1925. C’est cette année-là qu’en Belgique, en vertu d’une loi, les « Bureaux de bienfaisance et Hospices civils » fusionnent au sein des « Commissions d'assistance publique ». Le 8 juillet 1976, celles-ci cèdent la place aux « Centres publics d'aide, puis d'action sociale » : les CPAS. Depuis, la société a évolué, la mondialisation a progressé et entraîné des déplacements de plus en plus lointains de populations précarisées. La pauvreté, la précarité, l’indigence, disait-on auparavant, demeurent. Les institutions de prise en charge sont mises sous tension par les bouleversements sociaux et la montée des individualismes. Et les manques de l'action sociale publique restent suppléés tant bien que mal par la solidarité privée toujours très active. A l’occasion des quarante ans de la création des CPAS, retour sur l’histoire des différentes initiatives contre la pauvreté. Invitée : Anne Roekens, Professeure - Département d’histoire, Université de Namur. Exposition « Pauvre de nous, actions sociales à Namur, hier et aujourd’hui » à voir aux Archives de l’Etat - boulevard Cauchy, 41, Namur.