Jean-Michel Frodon (et Jean-Louis Dupont) s’attachent, ici, à retracer à grands traits un siècle d'histoire de ces cinémas et les multiples apports spécifiques de la Chine au langage cinématographique.