Dans les universités des zones placées en zone d'alerte maximale, les amphithéâtres ne peuvent désormais se remplir qu'à 50% de leur capacité. De quoi déprimer les étudiants obligés de rester chez eux, et d'étudier parfois sans professeur.