Des préjugés ont longtemps cherché à empêcher les femmes aveugles de se marier et d’avoir des enfants. Les discriminations dont elles ont été l’objet, par crainte d’une transmission héréditaire de leur cécité, résultent de facteurs à la fois politiques, sociaux et médicaux. Arnaud Decroix revient sur cette histoire de la lutte des femmes aveugles pour la défense de leur droit au mariage et à la maternité avec Gildas Brégain, chargé de recherche en histoire au CNRS.