Il y a cent ans, 2 700 bûcherons canadiens ont été envoyés en France pour participer à l’effort de guerre qui nécessitait l’utilisation de milliers de mètres cubes de bois. Dans la forêt de la Joux, situé dans le Jura, une région française située près de la frontière suisse, ces travailleurs, dont la moitié venait du Québec, ont notamment fabriqué des étais employés pour soutenir les tranchées. Arnaud Decroix revient sur cet épisode méconnue de l’histoire de la Première Guerre mondiale avec Mersiha Nezic.