Depuis avril 2018, une mobilisation citoyenne, à travers les réseaux sociaux, proteste contre le coût de la vie, la corruption et la marginalisation au Maroc. Ainsi, des appels au boycottage ont été lancés à l’égard de plusieurs produits de grande consommation comme l’eau minérale embouteillée, le lait ou le carburant. Arnaud Decroix revient sur ces revendications et leur portée avec notre correspondante à Rabat, Fadwa Dabbarh.