L'égorgement d'un prêtre octogénaire, au moment où il célébrait sa messe matinale, mardi 26 juillet 2016, dans une petite ville française, a semé la consternation. Moins de deux semaines après le carnage de Nice, qui a entraîné la mort de plus de 80 personnes, cet assassinat suscite incompréhension et peur. Arnaud Decroix tente de contextualiser ces événements avec Laurent Bigot, ancien diplomate français, devenu consultant et chroniqueur.