Il y a près de 20 ans, en 1999, l’Association culturelle franco-canadienne de la Saskatchewan (ACFC) est devenue l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) avec un système de gouvernance unique. En effet, cet organisme porte-parole dispose notamment d’une assemblée de députés communautaires élus au suffrage universel par la population francophone âgée de 16 ans et plus en Saskatchewan. Ce modèle doit-il, à présent, être réformé? Arnaud Decroix en discute avec Michelle Landry, professeure de sociologie à l’Université de Moncton et auteure d’une recherche à paraître intitulée Déstabilisation, crise et innovation: pouvoir et restructuration du champ d’action stratégique fransaskois.