durée : 00:23:06 - L'Esprit public - par : Emilie Aubry - Cette semaine, le président français a enfin prononcé ces mots : « Ali Boumendjel ne s’est pas suicidé. Il a été torturé puis assassiné. » Emmanuel Macron fonde cette politique d’apaisement des mémoires sur le fait de reconnaître les faits, à défaut de s’excuser. - réalisation : Luc-Jean Reynaud - invités : Bertrand Badie professeur des universités à Science Po Paris et enseignant-chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI).; Brice Couturier Journaliste et producteur de l'émission "Le Tour du monde des idées"; Dominique Schnapper sociologue et politologue, directrice d'étude à l'EHESS; Thierry Pech directeur général de Terra Nova