Le dossier Francis Temperville. L'incroyable dérive d'un homme banal, un ingénieur français, qui en quelques années, est devenu l'un des meilleurs informateurs des services de renseignements soviétiques, puis russes. Une taupe insoupçonnable qui a transmis à une puissance étrangère pas moins de 6.000 documents ultras confidentiels. Des secrets qui touchaient au saint des saints : le nucléaire militaire et les expérimentations nucléaires menées par la France.

Grâce à cet agent, la Russie était au courant, presque en temps réel, de l'avancée des programmes les mieux protégés de l'armée française. L'ingénieur a été condamné à neuf ans de prison, le 30 octobre 1997, à Paris, par une Cour d'assises spéciale, réservée aux affaires qui touchent à la sécurité nationale. Cette affaire a profondément marqué les esprits dans les services de renseignement.