Dans "L'heure du crime", retour sur l’incroyable histoire d’un véritable génie de la fausse monnaie. Son nom : Ceslaw Bojarski. Soldat polonais pendant la seconde guerre mondiale, il est fait prisonnier par les Hongrois, puis s'évade, avant de se réfugier en France. Ce monsieur, discret, père de deux enfants, dont rien ne pouvait laisser supposer les coupables activités, a fabriqué pendant près de 12 ans, plusieurs centaines de millions d’anciens et de nouveaux francs, dans la cave de son pavillon de Montgeron en Seine-et-Oise.

Il débute par la falsification de billets de 1000 Francs bleu, et de 5000 Francs Terre et Mer. Mais c'est au début des années 1960 que son activité atteint son apogée, lorsqu'il fabrique de faux billets de 100 nouveaux nrancs Bonaparte avec une extrême fidélité. Même les caissiers, entraînés pour détecter les fausses monnaies, étaient incapables de faire la différence.