Infanticides, délits d’opinion, ravages de récoltes, zoophilie. Voilà les « crimes » commis par ces animaux en France et, plus généralement, dans l’Europe chrétienne et rurale, (Moyen-Age au XVIIIe siècle). Les peines subies par les animaux ? L’excommunication, l’emprisonnement, la torture ou la mise à mort en place publique. Plus d’une centaine de procès ont été recensés.