L'Italie n'a toujours pas de gouvernement mais mercredi, Silvio Berlusconi a fait "un pas en arrière" qui "a remis en jeu la possibilité d'un accord gouvernemental" entre la Ligue et le mouvement antisystème 5 étoiles, explique Daniel Cohn-Bendit.