durée : 00:02:30 - Le Billet de François Morel - par : François Morel - Quand on est mort, c’est pour la vie. Sauf quand on est poète. Cette année, on fête les 100 ans de Boris Vian.