Le 3 juin dernier les militaires français de l’opération Barkhane sont parvenus à neutraliser une figure du terrorisme au Sahel : Abdelmalek Droukdel, le chef d’AQMI, al-Qaïda au Maghreb islamique. Abdelmalek Droukdel, ancien des GIA, vieux routier du jihadisme algérien a trouvé la mort au nord du Mali, non loin de Tessalit. Mais au-delà du seul succès militaire, de nombreuses zones d’ombres demeurent.

► À voir aussi : le blog de Jean-Pierre Filiu