Après le 11 mai, date jusqu'à laquelle le confinement a été prolongé par Emmanuel Macron, les seniors pourraient devoir rester chez eux plus longtemps, afin de limiter la propagation de l'épidémie. Certains, interrogés par Europe 1, s'y montrent opposés.