Le député LFI a estimé au micro de Sonia Mabrouk, sur Europe 1, que le gouvernement avait depuis longtemps les clefs en mains pour réduire le nombre de féminicide en France.