Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Lawrence Alma-Tadema - Les Roses d'Héliogabale

En décembre 1889, le monde littéraire déplorait la disparition de Camille Allary, jeune écrivain de Marseille, romancier, nouvelliste, journaliste, poète âgé d’à peine 37 ans et promis à un avenir des plus brillants, au dire même d’Émile Zola qui l’avait applaudi à ses premiers succès en ouvrant un de ses livres par une charmante lettre-préface. Ce livre intitulé Au pays des cigales est plein de soleil, de poésie, de jeunesse et d’espérance.

Le « conte pompéien » La Couronne de roses est une évocation des orgies chez une courtisane et une reconstitution soignée du décor d’une villa de Pompéi où se passe une tragédie amoureuse, peu de temps avant la disparition de la ville sous les laves du Vésuve il y a aujourd’hui 1937 ans…

« Le long des murs s’étalaient des panneaux de fresques représentant différents sujets. Ici, l’artiste avait peint un coin de l’Olympe ; là, c’était Ixion embrassant la nue ; plus loin, un faune aux pieds de bouc, aux oreilles pointues, ivre de luxure, bondissait dans les hautes herbes, poursuivant une naïade affolée, qui s’enfuyait tenant encore entre ses doigts aux ongles roses la mûre sauvage qu’elle venait de cueillir. Une mosaïque d’un travail merveilleux dessinait de capricieuses figurines sur le parquet. Une lampe d’onyx, remplie d’une huile odoriférante et soutenue par des chaînes d’argent massif, éclairait l’appartement. Du nard de Perse brûlait dans des kamklins d’or, et dans un angle de la salle, accroupie sur la peau d’un léopard, une belle esclave nubienne, aux yeux noirs, à la peau tannée, aux lèvres rouges, chantait les stances d’une idylle qu’accompagnaient les frémissements d’une lyre à trois cordes. »

Illustration : Lawrence Alma-Tadema, Les Roses d’Héliogabale (détail, 1888).

La Couronne de roses.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Consulter la version texte de ce livre audio.