Dans ce deuxième tome de la « trilogie de guerre » après Les Yeux clos, on retrouve Pierre, le soldat aveugle fiancé à Lucette, qui rentre à Paris, après avoir été accueilli par sa famille suisse. Il emmène avec lui son jeune cousin Ric, émerveillé par la grande ville et prêt non seulement à l’accompagner partout mais aussi à le seconder pour réaliser son projet : Pierre va tenter de faire breveter une de ses inventions mécaniques, pour le compte de l’usine Gavenard.
Mais c’était sans compter avec Matignon…
Le roman, de sentimental au début, se prolonge par une aventure passionnante avec vols par effraction, enlèvements, séquestration, une vraie aventure policière. (Source : Bibliothèque numérique romande)