La Belle Madame de Gimeuse est une nouvelle du recueil La Robe d’écailles roses de Maurice Leblanc.

« Au bas de l’escalier qui montait aux salles de réception, Diane de Gimeuse eut le tort de se regarder dans une glace. Un désespoir immense l’étreignit, et il lui fallut toute son énergie pour ne pas éclater en sanglots.
Après avoir été pendant plus de trente ans la plus belle femme de Paris, Diane abdiquait. À la suite d’une longue retraite, c’était la première fois qu’elle retournait dans le monde, et elle y allait avec des cheveux blancs. »