Mystical Meetings

Épisode du lundi 21 novembre 2016

http://www.radiocampustours.com/media/podcast/LJDH/LJDH161205.mp3

Télécharger | Ecouter le podcast dans une nouvelle fenêtre


Mystical Meetings Au départ c’est une référence  à un morceau de ROTTING CHRIST mais on va rapidement basculer dans une autre dimension…. Car la division est quelque chose qui se fabrique à plusieurs, et l’unité aussi! Autour de ma pomme il n’y a pas que du white, du blanc, du blanco, il y a aussi de l’asiato, du femmo, du blacko, du jeuno, du beuro-muslimo plan général plan rapproché, bien dans l’angle de la caméra. N’oublions pas, surtout pas, l’esprit français, la gaudriole, Super Dupont, la rébellion. Car je ne veux pas/ de black metal à l’eau! Je ne veux pas/ de nanars norvégiens dans les clips! Je ne veux pas/ de claviers et d’atmosphère dans un album de trve black metal! Je ne veux pas/ de corpse painting ridicule, qui font hurler de rire les pandas de la planète entière! Je ne veux pas/ qu’une partie de l’histoire de Mayhem puisse servir de clip à une chanson de Metallica en 2016! Je ne veux pas/ que l’influence du black metal latino-américain soit une fois de plus niée sur la troisième vague européenne, notamment scandinave, car avant les Mayhem, Darkthrone, Emperor il y avait Reencarnacion, Sarcofago, Vulcano, Parabellum, Blasfemia! Parvenu à ce stade de lecture je pense que Samuel et Asline préparent la camisole de force, la cellule capitonnée et un fusil à buffles ( pour le tir de seringues/fléchettes hypodermiques), et on ne peut les blâmer, les braves gens… Concluons ainsi: si la fameuse conférence de Manu d’Evry était un vidéoclip black metal, au hasard le “Mother North” de SATYRICON ou le fameux “Blashyrk Mighty Ravendark” d’ IMMORTAL? Tout d’abord il faudrait un budget neige carbonique et fumigènes conséquent, le héros doit toujours apparaître dans un décorum impeccable, avec force rictus et effets de manches sataniques, et une ambiance, si ce n’est dario argentesque, au moins lovecraftienne. Et qui dit Lovecraft dit peur de la diversité culturelle, je veux dire ethnique, évitons le politiquement correct, on n’est point encartés comme iceux. Ou alors les “basanés” présents derrière le héros devraient avoir un air pas tibulaire mais presque, par exemple affublés d’une paire d’ailes, comme des anges, ou des tenues du clergé (bas de préférence, tout de même), alors qu’un dragon viking les pulvériserait de son souffle enflammé. Oui, autant éviter à Manu le lancer de flamme comme dans un vrai clip black metal, on ne sait jamais. Autre idée, les regrouper dans une église de carton pâte, et la brûler symboliquement, c’est le sport norvégien des années 90 après tout… En bonus, François de Corrèze, pourra s’exercer à la démarche en crabe popularisée par Abbath (le leader d’Immortal à la grande époque) pendant que Ségolène, Emmanuelle, ou Christiane se feront asperger de sang et porteront un voile diaphane. Pendant ce temps, Manu d’Evry contemplera sa hache à double tranchant, les cheveux au vent dans l’obscurité macabre et le froid ténébreux et mystique mais néanmoins scandinave d’une nuit fraîche éclairée par une lune maléfique émettant des rayons d’une clarté sulfureuse à éveiller de lascives succubes. Extrait du livre “Merci pour ce pôv’con, casse-toi merveilleux moment” de Jean François Cambadélis, 2018, illustration musicale de tout ceci Rotting Christ, Mystifier, Schammasch, Inquisition, Sabbat….

L’article LJDH | Mystical Meetings est apparu en premier sur Radio Campus Tours - 99.5 FM.