Dans « Minute Papillon ! », aujourd’hui, on parle d'une initiative pour faire soigner son animal de compagnie quand on a des difficultés financières. Plusieurs structures cependant existent pour que les propriétaires défavorisés puissent faire soigner leurs bêtes à petit prix.

Un dispensaire de la fondation des animaux a ouvert à Strasbourg, au cœur du quartier de la gare. Nils Wilcke, journaliste à la rédaction de Strasbourg, y est allé. Mon collègue y a rencontré Marie Gilles, médecin vétérinaire du dispensaire et Mathieu Ouvrard, aide auxiliaire vétérinaire. Ils lui ont parlé de leur travail, de leurs patients et de leurs «clients».

Aucune justification de ressource n’est nécessaire pour faire soigner son animal dans cette structure qui fonctionnent grâce aux legs et aux dons. Pour les propriétaires, les coûts sont allégés, mais les soins sont les mêmes que ceux dans un cabinet vétérinaire « classique ». 

Pour en savoir plus, c'est par ici.



Anne-Laetitia Béraud

Crédits sons : Longing – Joakim Karud/Musique libre de droits/Bisquit soul de Noodgroove – Fugue Icons8.com/Bruitage, loop : universal-soundbank.com