On m’a souvent demandé si on pouvait fabriquer un carré de potager en béton. Franchement, pour celui qui est à l’aise avec la maçonnerie, il n’y a aucune contre-indication à utiliser le béton pour fabriquer un carré de potager.


Les avantages d’un carré de potager en béton





  • Le premier avantage est de taille ; c’est sa durée de vie ! On peut dire qu’un carré de potager en béton est véritablement durable, contrairement à un carré de potager en bois.

  • De plus, le béton est une matière minérale qui ne risque pas de relarguer des produits non désirés. Je pense en particulier à ce que l’on peut trouver dans le traitement du bois ou dans le plastique.


Les inconvénients d’un carré de potager en béton





  • Le principal inconvénient était la difficulté de fabrication et d’installation. Pour réduire la largeur des bords, il faut faire un coffrage en bois. On coulera le béton à l’intérieur du coffrage. On obtient ainsi un carré de potager avec des bords autour de cinq ou six centimètres.

  • Un autre inconvénient, c’est le coté irréversible de l’installation. Une fois vos carrés de potager en place, il n’est plus question de les démonter. Pour les déplacer, il faut tout casser.


Pourquoi utiliser le bois pour fabriquer les carrés de potager




J’ai déjà expliqué plusieurs fois que j’utilise du bois pour une question de facilité de fabrication. Le choix du bois est en fonction de vos moyens. Avec des bastaings de chêne ou mieux de robinier, vous n’aurez pas de planches à remplacer durant votre vie. Donc le bois est facile à installer et à fabriquer, mais la durée de vie des planches fait défaut. Cette durée de vie peut varier de deux à trois ans, si vous utiliser des petites planches de palettes, jusqu’à plus de vingt ans si vous utilisez du bois Classe 4 comme le robinier. Un carré de potager en bois reste la meilleure façon pour se lancer dans le potager en carrés.


Mariage du bois et du béton pour fabriquer un carré de potager




Depuis que j’ai découvert la vidéo de Man about Tool sur la fabrication d’un carré de potager en béton, j’ai revu ma position et je compte bien adapter sa version à nos carrés de potager français. Pour celui qui voudrait un carré de potager haut de 20 cm ou encore 40 cm, la version proposée par kent sera parfaitement adaptée. Vous pouvez télécharger ses plans ici.

De mon côté, j’envisage une version adaptée de ses plans pour fabriquer des potagers surélevés indestructibles pour jardiner debout. Dans un premier temps, j’imaginais empiler quatre hauteurs de planches en béton pour arriver à 80 cm de haut. Mais la préparation des planches en béton demande beaucoup de travail. De plus, il faudrait faire plusieurs moules pour être en mesure de les produire plus rapidement.

J’ai abandonné cette idée pour conserver l’avantage premier du carré de potager en béton, c’est-à-dire son coté indestructible. Mon idée est la suivante. Je compte remplacer la première planche, soit celle le plus en contact avec le sol par une rangée de planche en béton. Comme vous pouvez le voir sur les photos plus bas, le point sensible de mes carrés de potager est la planche du bas.  Si vous n’êtes pas rigoureux dans l’installation des planches de culture que je vous propose, vous risquez de rencontrer les mêmes problèmes.


Les erreurs à éviter avec un carré de potager en bois




Quand j’ai installé mes premiers carrés de potager, je n’ai pas pris soin de mettre les piquets que je recommande aujourd’hui. Pour rappel, ces piquets servent à mettre de niveau le carré plus facilement, mais surtout ils permettent de maintenir le carré de potager comme en lévitation au-dessus du sol. C’est primordial de ne pas poser à même le sol d’origine vos carrés de potager.

Même la rosée matinale sur l’herbe de vos allées mouillera régulièrement le bas des planches. Ceci va accélérer considérablement le pourrissement.

Si vous optez pour des allées en broyat de bois, ça ne sera pas mieux, car le broyat de bois va venir contre le bas des planches. Si comme moi, vous étalez au moins 10 cm de broyat, vous pouvez vous attendre à voir le bas des planches disparaître en moins de 2 ans.


La planche du bas est trop recouverte par le broyat de bois, ce qui la fait pourrir plus vite. La planche du bas est trop recouverte par le broyat de bois, ce qui la fait pourrir plus vite. Ici, on voit bien que le carré de potager ne repose pas directement sur le sol. Les planches du bas sont en bon état. Ici, on voit bien que le carré de potager ne repose pas directement sur le sol. Les planches du bas sont en bon état. Ici, c'est le poteau d'angle qui a pourri trés vite. Ce potager a été posé directement sur le sol sans les piquets. Ici, c'est le poteau d'angle qui a pourri trés vite. Ce potager a été posé directement sur le sol sans les piquets.

La nouvelle conception du potager surélevé en bois et en béton




Après mûre réflexion, voilà la nouvelle conception de mes planches de culture surélevées. Les fondations seront faites par une rangée de planches béton dans lesquelles je vais sceller des tiges filetées en acier. Finalement, je pourrais empiler des chevrons ou des bastaings au-dessus pour atteindre la hauteur voulue.


Pour résoudre les problèmes liés au pourrissement du bois, les potager surélevés sont maintenant posés sur une fondation en béton. Pour résoudre les problèmes liés au pourrissement du bois, les potager surélevés sont maintenant posés sur une fondation en béton. Ces planches en béton peuvent aussi bien servir à faire un carré de potager ou un potager surélevé. Ces planches en béton peuvent aussi bien servir à faire un carré de potager ou un potager surélevé.

Ce qui change par rapport aux anciennes conceptions




Dans les planches de cultures surélevées actuelles que je vous propose, les épaisseurs des cotés sont de 25 mm. Les planches sont vissées sur des poteaux de 7 cm de section à chaque angle. Un potager surélevé de cette conception peut durer au minimum 8 ans. Je peux vous garantir ce minimum de 8 ans mais pas au-delà. J’ai dû démonter mon potager en Normandie pour en construire un nouveau en Aveyron.  Dans la nouvelle conception, l’épaisseur passe à 63 mm voire 75 mm selon le sens des chevrons. Les poteaux d’angle sont éliminés, facilitant l’installation de la protection plastique.

Pour ceux qui n’aiment pas le plastique, je pense qu’il est possible de l’enlever car les bois sont assez épais. Cependant, il faut rester conscient que sans cette protection, on est à nouveau confronté à la dégradation accélérée du bois.

Question prix, même sans avoir calculé précisément le budget, je peux dire que la nouvelle conception sera plus chère à l’instant T. C’est pourtant cette conception que je vais choisir pour mon nouveau potager car je sais que je n’aurais plus a toucher a mes planches de cultures. Je considère que c’est un investissement pour mes vieux jours, quand j’aurais le dos vraiment cassé, je serais heureux de pouvoir continuer à jardiner.





Je vais prochainement réaliser ces nouveaux carrés de potager en béton. Les plans et les vidéos de fabrication seront ajoutés à l’université du jardineur dans le module jardinage debout et démarrage rapide.



Cet article Carré de potager en béton : conception est apparu en premier sur Mon potager en carrés.