J’ai mis longtemps à écrire cet article, non pas qu’il soit plus difficile qu’un autre mais je voulais avoir suffisamment de recul sur ma solution. Comme vous avez pu le lire dans l’article qui concerne la partie enterrée de l’arrosage automatique, chacune de mes planches de cultures est équipée d’une arrivé d’eau en PE de 25mm.


Arrosage automatique par goutteurs




J’ai dans un premier temps essayé la solution des goutteurs réglables. Au final j’ai très vite abandonné, car la solution comporte quelques problèmes.


  • Le réseau de tuyau est gênant quand on doit travailler la terre
  • Il faut démonter le réseau l’hiver
  • Les goutteurs finissent par se boucher avec le temps


Les goutteurs en images

+++







Les goutteurs ne sont pas bien adaptés pour l’arrosage d’une planche de culture. il faut les réserver plutôt pour des plantes qui se trouvent isolées ou écartées les unes des autres.


Arrosage automatique par tuyaux poreux




C’est la solution qui est en place actuellement dans mes potagers. Voilà 3 ans que mon système est en place et j’en suis très satisfait. J’ai durant cette période pu essayer plusieurs approches de l’utilisation de ce genre de tuyau et j’ai aussi commis des erreurs : avec le tassement, je comble régulièrement la baisse du niveau avec du compost et j’ai laissé le tuyau s’enterrer. Non seulement, la terre fini par boucher les petits trous du tuyau, mais en plus, on a vite fait de le percer avec un coup de griffe mal placé. Alors vous l’avez compris ! N’enterrez jamais les tuyaux ! Laissez les toujours en surface et apparent !

Les avantages de cette solution sont très appréciables, surtout en fin de saison de jardinage car le réseau de tuyaux poreux reste en place. Je ne démonte que le réducteur de pression et la vanne d’arrêt.

De plus, en plaçant correctement les tuyaux, ceux-ci ne gênent pas lorsqu’il faut travailler terre. (Attention ! Quand je dis travailler ça se limite à grattouiller la surface !!! Fini le bêchage ! )


Le matériel nécessaire

Première partie : La vanne d'arrêt et le réducteur de pression




La première étape de l’installation consiste à remplacer le bouchon par le raccord coudé 20/27, sur lequel on va visser la vanne d’arrêt mâle femelle. Bien évidement, pour retirer le bouchon, vous aurez pensé à couper l’arrivée d’eau et à ouvrir un robinet sur le réseau pour faire tomber la pression, sinon c’est la douche garantie. ( Je n’ai jamais dit que ça m’est arrivé ! ) Ensuite sur la vanne, on fixe le réducteur de pression et l’adaptateur pour commencer à assembler le réseau de tuyau poreux.


Question tarif

  • Le coude plastique PE 20/27 : 3€05
  • Le réducteur de pression : 4€25
  • La vanne d’arrêt : 3€90
  • Le joint caoutchouc : 0€50
  • L’adaptateur tuyau 16mm : 2€15
  • Total : 13€85

Seconde partie : Le réseau de surface




A partir de l’adaptateur 16mm, on va pouvoir commencer à créer notre réseau. Le principe reste le même pour toutes les planches de cultures. Pour un bon arrosage de la surface, je vous conseille de mettre en place 3 rangs de tuyaux poreux réparti sur la largeur de la planche de culture. On aura une première ligne à 30cm du bord, une seconde à 60 et une troisième à 90cm. L’assemblage du tuyau avec les raccords se fait en force. Quand on a 2 ou 3 planches de cultures à installer, ce n’est pas très gênant, par contre quand le nombre augmente, l’assemblage fini par faire mal aux doigts. Je vous conseille alors de faire bouillir une marmite d’eau et de plonger l’extrémité du tuyau à assembler quelques secondes dans l’eau. Le plastique va légèrement se ramollir et l’assemblage se fera sans difficulté.

Pour faire la distribution des 3 rangs de tuyaux poreux, j’utilise le tuyau PE 16mm. Il faut 2 morceaux de 28cm pour définir l’écartement entre les rangs, ensuite il suffit de rejoindre la vanne d’arrêt. Comme d’habitude un bon schéma vous parlera sans doute mieux que mes longues phrases.





Pour les rangs de tuyaux poreux, Commencez par emboiter une extrémité, puis déroulez le tuyau pour arriver à l’autre bout de la planche de culture et coupez 5cm plus court ! Le tuyau sera légèrement tendu grâce aux embases pour collier de serrage que vous aurez vissé sur le haut de la planche en bois.




+++++++




Question tarif : pour 10 planches de cultures de 1m20

  • 20 coudes : 5€98
  • 30 bouchons : 3€98
  • 20 Té : 8€97
  • 50m de tuyau poreux : 36€70
  • 25m de tuyau PE 16mm : 9€65
  • Total : 65€28



On arrive 6€50 par planche de culture auquel il faut ajouter les 13€90 soit un total de 20€40.

Je vous laisse juger si ça vaut le coup d’installer l’arrosage automatique dans votre potager en carrés. Pour ma part, maintenant que j’ai gouté au confort de ce système, je ne reviendrais pas en arrière. C’est tellement plaisant d’avoir juste une vanne a tourner pour arroser son potager. Sachez que le coup par planche de culture diminue avec la longueur. On en revient toujours à la conclusion suivante. plus les planches de cultures sont longues, plus le prix de revient baisse et plus votre potager est productif.

Alors vous en pensez quoi ? Je vous écoute dans les commentaires !


Pour Retrouver toutes les vidéos sur l'installation de l'arrosage automatique. Cliquez ici

Cet article Arrosage automatique : Réseau de surface est apparu en premier sur Mon potager en carrés.