Pourquoi le privilège de cultiver des bons légumes serait réservé aux propriétaires d’un jardin ? Et tous ceux qui vivent en appartement ? Avec cette première jardinière wicking bed, j’ouvre une nouvelle série de plans qui sera consacré aux terrasses et balcon.


Comment cultiver sur un sol vivant dans une jardinière ?






Avec ce type de jardinière on va être confronter à 2 gros problèmes :


  • Comment cultiver sur un sol vivant dans des jardinières ou des bacs hors sol ?

  • Comment mettre à disposition des plantes tous ce dont elles vont avoir besoin sans passer par la chimie ?


Jardinage debout

pour un jardinage malin





Jardinage debout

Guide et plan illustré





Jardinage debout

Tous les plans : promo -63%

Ma vision de la jardinière wicking bed






Pour faire simple, je vois le sol naturel comme 2 couches superposé avec 2 fonctions différentes.


La strate minérale






La première  couche, c’est le milieu du minéral. Une couche profonde et sans vie que l’on appelle aussi la roche mère. C’est un peu la réserve inépuisable de nutriments. C’est dans cette réserve que les plantes sont capables de prélever les éléments dont elle a besoin. Mais pour mettre en action des mécanismes capable de dégrader la roche mère, elles ont besoin de l’aide du vivant qui habite sans la couche supérieure.


La strate organique






Cette seconde couche c’est le milieu de l’organique et du vivant. C’est la couche qui permet le recyclage des éléments indispensables à la vie et la mise en interaction du vivant.





Ma jardinières sera donc basée sur cette structure ! Une réserve minérale en profondeur et une couche vivante par-dessus. Reste à savoir comme maintenir cette couche vivante car En remplissant la jardinière avec la terre du jardin, mélangé a un peu de compost, on a toutes les chance de prélever la vivant en même temps, mais combien de temps ce vivant pourra durer dans un milieu si petit.

Pour maintenir le plus longtemps possible la vie dans la jardinière, il faut faire comme pour le sol du jardin ! Il faut nourrir la vie. Dans ce premier modèle je compte nourrir la vie avec un apport de matière organique en surface. Je gros je fais simplement déposer mes épluchures de cuisines.

Ce principe de jardinière n’est pas nouveau, je n’ai rien inventé, je m’appuis sur des exemples déjà en place. Souvent dans ce type de jardinière, on utilise des billes d’argiles comme couche profonde, car cette couche n’a qu’une fonction en faites, c’est une réserve d’eau. Pour ma part, j’aimerais que la couche profonde remplisse 2 rôles, la réserve d’eau et la réserve de nutriment, c’est pour cette raison que je préfère utiliser des graviers.


La fabrication de la jardinière wicking bed






Voyons les étapes de cette fabrication. Je vous rassure c’est du très simple. Vous allez avoir besoin :


  • Une visseuse avec les embouts adaptés

  • Un mètre à ruban de 8m et une jauge de charpentier

  • Une équerre

  • Des serres joints si vous travaillez seul

  • Un cutter et une agrafeuse.

Les découpes


Comme pour toutes les fabrications, on commence par faire toutes les découpes. Pour cette conception c’est important de vérifier la largeur de vos planches. Mon plan est fait pour des voliges qui font exactement 20cm. Si ne n’est pas vos cas. Il faut revoir la longueur des poteaux de 40cm pour qu’ils fassent exactement la dimension des 2 voliges misent cote à cote ! Pour les poteaux de 70cm Cette dimension n’est pas stricte, vous pouvez les faire moins haut, après c’est une question de gout. Au minimum ils doivent faire 59cm !


Le marquage des pièces






Ensuite on va marquer l’emplacement des vis sur les poteaux de 70cm. Placez les cotes a cotes puis tracer une ligne a 69cm des chaque extrémité. Puis avec la jauge rejoignez les coins du carré ainsi forme. Vous aurez exactement le centre ou percer. Avec une mèche de 6mm traverse le poteau puis avec une mèche plate d’au moins 14mm faites une chapelle pour le passage de la tête de vis. Il ne reste plus qu’à viser le cadre. Vous pouvez vous aider de serre-joint pour maintenir le cadre en place durant le vissage.


Assemblage de la jardinière






Apres des 2 cadres on peut viser le fond de la jardinière. Percer l’emplacement des vis sur les 2 planches du fond et insérer les dans les cadre. Au besoin vous pouvez desserrer un peu le cadre si c’est trop juste. Vérifier bien l’équerrage entre les poteaux et les planches et vissez le fond avec les vis de 70mm. Basculez la structure pour visser les côtés de la jardinières, même opération de préparation des planches. Puis centrer les planches avec éventuellement des chutes de voliges. Il faut laisser 25mm de chaque cotés. Retournez le bac pour visser le fond dans les planches de façade.


Fixer le liner






Avant de finir l’assemble de la structure, on va placer le liner d’étanchéité.  Il faut bien le center pour laisser 40cm de liner à chaque extrémité afin de recouvrir les côtés de la jardinière. Fixer le liner avec quelques agrafes sur le chant des planches. Et replier le liner a l’intérieur du bac pour permettre la fixation des cotes de la jardinière. Pliez le liner de façon à faire remonter les côtés. Vos plis doivent faire en sorte d’être le plus propre possible et d’empêcher l’eau de s’écouler par un endroit non prévu. Prenez votre temps pour réaliser cette étape et n’hésitez pas à recommencer. Quand vous êtes satisfait du résultat et sur que l’eau ne pourra pas s’échapper alors agrafer le liner sur le chant des planches. Au besoin dévisser la traverse haute du cadre pour faciliter la fixation du liner.


Visser les planches de finitions






On peut préparer les planches de finitions qui vont servir surtout à bien maintenir le liner. Marquer l’emplacement du passage des poteaux à chaque extrémité de la lame de terrasse et faite la découpe à la scie à main ou à la scie sauteuse. Ensuite percer l’emplacement des vis. J’ai trouvé une mèches avec la fraise intégrer chez Brico dépôt, ça fait gagner beaucoup de temps ! vissez la planche de finition avec des vis de 50mm


Vissez les roulettes






Replacer les traverses que vous aviez éventuellement démontées et retourner le bac. On va visser les roulettes. Cette opération n’est pas indispensable, mais dans mon cas les jardinière seront installer dans un appartement, il faut donc pouvoir les bouger facilement pour faire le ménage !


Pose du trop-plein






Maintenant opération délicate ! Il faut installer le trop plein, donc percer le liner. Pour ce faire, j’ai acheté un passe paroi sur internet. Avec une scie cloche de 45mm, percez le fond du bac. Attention quand vous découpez le liner ! Maintenez-le fermement pour pas qu’il s’enroule autour de votre scie cloche. Ensuite vous pouvez installer le passe parois en veillant à bien mettre le joint d’étanchéité sur le liner.

On peut maintenant préparer le trop plein, On va placer le tuyau de 32mm dans le trou de passe paroi afin de mesurer 11cm entre le fond du bac et le niveau de débordement, ce qui vous donne un morceau de tuyau d’environ 20cm. Vous pouvez voir que j’ai déjà mis en place la crépine de filtration car le pas de vis rajoute quelques cm au niveau de débordement.

Ensuite avec un papier de verre, poncez les extrémités qui doivent être collées et assemblez le trop plein. Pour rappel, il faut le tuyau de 20cm, le manchon en 32mm et le bouchon à visser dont on utilisera que le pas de vis, sur lequel on vissera la crépine. Pour la réalisation de ce trop-plein, j’ai souhaité utiliser des pièces toutes faites, en particulier pour la crépine de filtration. Pour ceux qui voudraient le fabriquer soi-même, je vous montrerai dans une autre vidéo comment le réaliser.


L’alimentation en eau






On peut passer à la fabrication de l’alimentation. C’est par ce tuyau que l’on remplir la réserve d’eau. Ce tuyau va plonger directement dans le lit de cailloux. Si vous avez des chutes de tuyau PVC, c’est le moment de regarder dans votre stock.

Faîtes un assemblage à blanc et vérifier que l’alimentation se place correctement dans la jardinière, puis poncez les extrémités des pièces à coller et procéder à l’assemblage.

Avant de coller le tuyau de 50mm, on va le percer de multiples trous afin de faciliter l’écoulement de l’eau. Si vous êtes équipé d’une scie pendulaire, vous pouvez aussi faire des coupes espacées régulièrement comme sur le plan. Mais le plus simple reste quand même d’utiliser une perceuse avec une mèche de 10mm.

Pensez aussi à boucher l’extrémité du tuyau, Vous pouvez faire comme sur la photo avec un morceau de géotextile et du scotch.


Les mèches à eau






Pour faciliter la remontée de l’eau par capillarité, je vous conseille de fabriquer au moins 4 mèches à eau. Dans mon cas j’ai utilisé 4 fonds de bouteilles que j’ai coupé à la même hauteur que mon trop-plein, soit 11cm. J’ai percé le fond des bouteilles avec une mèche de 10mm et je les ai rempli de sable. Dans beaucoup de fabrication de jardinière wicking bed, le fond est simplement rempli de cailloux ou de bille d’argile, seulement je pense que le principe de la remontée d’eau par capillarité ne doit pas bien fonctionner dans un lit de cailloux car les espace entre chaque caillou sont trop importants. Le sable est beaucoup mieux adapter à ce principe.


La réserve de cailloux






Une fois les mèches et l’alimentation en place, on peut recouvrir le tout de cailloux. Mais avant de jeter vos sacs de cailloux dans le fond de la jardinière, je vous conseille de les rincer, pour enlever au mieux le sable et la terre. Pour ça, il suffit d’un gros tamis ou d’une cagette à légumes et d’un jet d’eau. Le sable que vous allez collecter pourra être utilisé pour remplir les mèches a eau, Le niveau des cailloux doit atteindre le niveau du trop-plein, soit 11cm.


Pose du géotextile






Sur les cailloux on va poser un géotextile, afin d’éviter que la réserve d’eau ne se remplisse de terre et de racine. Je fais remonter le géotextile sur les côtés de la jardinière afin de favoriser la distribution de l’eau sur une large surface. Prévoyez un trou au passage de l’alimentation et du trop-plein puis maintenez le géotextile contre les parois à l’aide d’un scotch. Pliez le géotextile sur les coté comme avec le liner.

Quand votre géotextile est bien en place poser un fond de bouteille sur la crépine afin d’éviter que la terre de bien obstruer la crépine.


Remplissage de terre






Tout est en place ! Il ne reste plus qu’à remplir la jardinière avec la terre du jardin. Mais avant cela, mélangez la terre avec une bonne proportion de compost. Pour accélérer le développement de la vie à l’intérieur de la jardinière, vous pouvez aller piocher une belle poignée de vers dans un tas de compost. Vous pouvez aussi les commander sur internet. Dans ce modèle de jardinière, je n’ai pas prévu d’incorporer un lombricomposteur car elles sont trop petites. Donc la nourriture pour les vers se fera en surface, juste en posant des épluchures de cuisine sur la terre. Si l’aspect détritus vous rebute, vous pouvez les mélanger avec un peu de feuille ou de paille.


Cet article Fabriquer une jardinière wicking bed est apparu en premier sur Mon potager en carrés.