par Marie-France de Meuron.

Chaque être humain suit le chemin de vie qui lui est propre, selon son étape en cours, sa constitution, son tempérament et tout ce qui le caractérise.

La situation covidémique a déclenché des mécanismes sur différents plans, lesquels incitent à réagir.

Au lieu de solliciter chacun à y répondre de façon la plus appropriée possible, les dirigeants ont imposé des mesures absolues auxquelles les individus se sont soumis à des degrés divers, dans des états d’esprit relevant souvent de la peur et d’une misère intérieure. Il en est ressorti et il en ressort encore des souffrances à divers degrés qui suscitent des réactions momentanées et superficielles ou alors beaucoup plus fondamentales. Ces réactions éveillent des intuitions et des impulsions qui appellent à des actions adéquates par des changements brusques et puissants sur divers plans, dans des dimensions variées, ce qui peut engendrer des révolutions de différents genres.

Nos dirigeants ont suscité voire imposé des bouleversements dans nos vies : avec une vaccination pour tous faisant fi du consentement éclairé, en masquant les individus de tout âge, en changeant les mœurs comme d’assister des aînés mourant et en confinant chacun, brimant ainsi de nombreux élans de vie. Qu’est-ce qui nous a animés pour nous laisser ainsi embarquer dans ces « politiques folles et tyranniques »1. Effectivement, « une société rongée par la peur acquiescera à toute politique promettant la sécurité. Comment réduire le niveau de peur ambiant ? » D’abord en le reconnaissant, en acceptant la réalité des émotions ressenties, ce qui permet déjà de ne plus s’identifier uniquement au personnage peureux que nous avons l’impression d’être, puis de prendre conscience alors d’impulsions vitales inconnues. Ainsi peut surgir l’éveil de qualités enfouies qu’il s’agit de percevoir et de mettre en valeur car elles sont susceptibles  de susciter la transmutation de différents paramètres de la situation globale que nous traversons.

Dans Voix et Contre-Voix 16/2022, une question est posée :

« Pouvez-vous constater qu’une guerre hybride contre l’humanité fait rage dans le monde entier ? Outre la destruction évidente de l’économie, de la prospérité ainsi que des vertus, des valeurs et des principes éducatifs traditionnels, de nombreux autres domaines de la vie sont sur la « liste des cibles ». Vous pouvez découvrir une Guerre contre le genre humain, avec quels moyens et de quelle manière cette guerre est menée ».

Une révolution y est proposée : « En connaissant les « portes d’entrée » des assaillants, nous pouvons « repousser les prémices » et les dénoncer ».

En réalité, une révolution peut prendre diverses formes selon ce qui anime un être humain ou une communauté humaine. En ce temps de covidémie, chacun est stimulé selon les situations qu’il doit affronter mais aussi selon son état intérieur : soumission, excitation ou exécution. Nous avons l’impression que la société est divisée en deux : l’élite et la population. Toutefois chaque membre de l’élite doit aussi se confronter à des épreuves. Prenons le cas de Bill Gates : il est soumis à sa dynamique financière depuis des années. Sa révolution serait de cesser de jongler avec le fric et d’en calmer l’appétence. Il est étrange de constater que maintenant il doit assumer un divorce qui est une forme de révolution du couple…

Un philosophe et psychanalyste nous donne une vue d’ensemble de la dynamique de la population considérée comme du bétail humain à marquer2 : « Plus que jamais, nous avons le devoir de nous battre en résistant, en refusant de nous soumettre à cette tyrannie déguisée de bons « prétextes sanitaires », de « responsabilité morale », de « devoir »… L’humanité a été conduite à l’échafaud, des vies ont été ruinées, les récalcitrants sont encore maltraités, les vieux ont été achevés à coups de Rivotril, les enfants sont muselés et piqués aux produits toxiques remplis d’oxyde de graphène et d’autres substances dangereuses pour la santé physique et mentale ».

Un anthropologue dénonce les mêmes dynamiques en les développant « autour de l’affichage des vraies données de pharmacovigilance à Toulouse3.

Il accuse vigoureusement ce qui appelle à la révolte : « Violenter les faits, nier l’évidence, châtier ceux qui se risquent à l’énoncer, aliéner la masse à cette ignominie sont les processus vitaux du totalitarisme. C’est dire si ce qui est jeu à Toulouse est tout en réalité sauf anecdotique ! »

Un écrivain marxiste aborde le sujet avec densité et perspicacité. Il  expose sa perception au niveau d’une révolution de l’idéologie : De l’inéluctabilité d’un Grand Reset… idéologique ou économique. Il la justifie ainsi : « Et si c’étaient les peuples du Monde qui, demain, une fois éveillés de la torpeur dans laquelle « nos » élites aussi bienveillantes que philanthropes les ont si longtemps plongé, décidaient également de mettre en œuvre leur propre « Grand Reset » à leur égard ?… »4. « Les peuples occidentaux comprendront bientôt au plus profond de leur chair ce que signifient le déclassement économique et la compradorisation… D’autant que les deux années écoulées ont accéléré et approfondi à un degré inouï la décomposition économique, sociale, politique, morale et culturelle à l’œuvre depuis des décennies en Occident ».

Il suggère de quelle direction il s’agirait de détourner son regard : « L’impuissance idéologique de la petite bourgeoisie, son incapacité à regarder objectivement la globalité du processus économique, social et politique en cours, c’est-à-dire sous l’angle d’une analyse matérialiste dialectique avant tout économiquement déterminée de la crise actuelle, lui interdit de prendre conscience de son caractère inéluctable et de sa portée historique ». Il apporte sa conclusion : « Les masses populaires gémissant quotidiennement sous le joug du Capital doivent assurément amorcer leur Grand Reset idéologique si elles ne veulent pas être victimes à brève échéance d’un Grand Reset économique, social et culturel en leur totale défaveur ! »5

Un éditorialiste, essayiste, cherche à éveiller les individus à leur souveraineté car « le covidisme substitue des droits conditionnels aux droits absolus6. Il faut en être conscient dès aujourd’hui, avant qu’il ne soit trop tard : quand on accepte d’aliéner son libre-arbitre, quand on accepte de confier son corps et de n’en être plus vraiment le maître, on prend le risque d’être traité comme une chose et d’être ravalé au rang d’objet ».

Ce qu’on peut aussi aliéner, c’est son identité humaine en la commutant en identité numérique7. « Le Journal de Montréal signale que le gouvernement du Québec veut devenir le gardien des données confidentielles de tous les Québécois et fournir à chaque citoyen sa propre identité numérique. L’ambitieux projet coûtera des milliards de dollars et n’a encore jamais été réalisé ailleurs dans le monde même si le projet d’identité numérique universelle existe très officiellement sous le nom de programme ID2020 financé par la Fondation Bill & Melinda Gates. Il s’agit identifier chaque citoyen et chaque entreprise.

La révolution humaine concerne aussi la dimension juridique : Une docteure en droit l’exprime vigoureusement : « L’imposture doit cesser »8. « Depuis la 1ère loi d’urgence sanitaire, nous sommes entrés dans un État de non-droit. Tout ce qui a été mis en place se situe en dehors des prescriptions constitutionnelles et en dehors des situations régies par les grands principes juridiques ».

Des avocats soutiennent des médecins : Dans cet interview, un médecin questionne un avocat. (Il n’est pas anodin que l’association qui les soutient se dénomme : « Human for Human »). Ils évoquent le dilemme entre l’État et les médecins : « L’OFSP (Office fédéral de la Santé publique, en Suisse) a  reconnu qu’on n’avait pas de connaissance des conséquences des vaccins (en fait des injections géniques) alors que les médecins doivent favoriser la vaccination pour les gens à risque. On a actuellement des conditions qui empêchent le médecin de remplir sa fonction. Entre autre son devoir d’informer. L’information est nécessaire au consentement qui n’est valable que si les informations sont scientifiquement prouvées. Et qu’il est totalement libre. Or dans le cas du covid, les patients étaient-ils totalement libres de se faire vacciner avec une telle pression sociale ? On a présenté les vaccinés comme de bons citoyens et les non vaccinés comme égoïstes et non responsables ».

L’avocat exprime encore une réflexion de grande sagesse quant au libre-choix pour les médecins de réagir ou non : « C’est le choix personnel de chacun ; il n’est pas facile de réagir mais encore plus de ne pas réagir ! Surtout par rapport à soi ! »

Il est fort regrettable qu’on confisque aux médecins leur droit de prescrire ! Dans ce cas aussi, les avocats apportent un précieux soutien. Dans ce long article, il est mentionné aussi que « il semblerait que les ordres départementaux des médecins se soient appuyés sur les signalements que leur ont faits les directeurs des caisses d’assurance maladie, qui exercent aussi un contrôle mais d’ordre administratif sur les médecins. En d’autres termes, contrôle déontologique et contrôle administratif ont été savamment mêlés pour créer une confusion et laisser croire que les ordres pouvaient, soudain, contrôler le contenu des prescriptions des médecins ! Il y a de quoi se révolter : ce qui est désastreux, c’est  que les caisses d’assurance maladie perdent le fil essentiel qu’est la santé de leurs affiliés.

De son côté, Doctothon nous invite à l’Université résistante d’été 20229. Elle réunit des médecins pour organiser un événement en présentiel sur trois jours en septembre qui traite des trois aspects de la crise : juridique, scientifique et sociale.

En Allemagne aussi, les soignants font leur révolution avec leurs moyens10 : « Deux collectifs de médecins et de soignants allemands organisent une manifestation à Nuremberg. Ils commémorent le 75ème anniversaire du Code de Nuremberg, rédigé suite au procès de Nuremberg et qui interdit les traitements de force et souligne l’importance du consentement volontaire. Ceci leur a valu d’être traités par leurs détracteurs de corona-sceptiques et même d’être accusés de négationnisme. Reductio ad hitlerum. Ils ont adressé cette lettre ouverte au bourgmestre de la ville11. Ainsi, ils espèrent rappeler à la ville son héritage et son devoir envers la défense de l’humanité, qu’ils estiment être en péril depuis 2 ans.

Chaque corps de métier de la société est concerné par la politique sanitaire. Ainsi, des policiers ont aussi ressenti le besoin de retournement de la situation et ont créé le syndicat européen de policiers : « police pour la vérité ». Voici l’interview d’un officier de police exposant l’évolution de leur création12 :

« Il nous rappelle les valeurs qu’ils défendent : « servir et protéger le peuple ». Et nous confie qu’il y a des signes évidents que la vérité n’a pas été dite sur la crise sanitaire. Les policiers, formés pour rechercher la vérité dans les enquêtes, désirent se mettre au service du peuple pour rechercher ce qui nous a été caché ».

De leur côté, des mamans sont animées d’un élan « féroce », d’où leur appellation de mamans louves ! Ces mères qui veulent en finir définitivement avec le masque à l’école et la terreur sanitaire13.

Leur instinct est confirmé : « Une étude allemande qui vient enfin d’être validée et publiée par une revue scientifique reconnue14 indique que la teneur en dioxyde de carbone qu’inhalent les enfants avec le masque s’élève au-delà des niveaux de sécurités acceptables. Il s’agira donc désormais de se positionner fermement face à de telles dissonances, car il est simplement intolérable d’accepter d’être contraints d’appliquer des mesures que l’on sait destructrices pour nos enfants.

Une façon très adulte de se révolter est de se renseigner, par soi-même et à diverses sources, de la réalité des informations qui sont souvent fournies de façon rapide. Ainsi l’a fait un auteur quant au vaccin : À quoi sert-il réellement ?15 Il part d’éléments très basiques  et concrets, contrairement à tous ceux qui se laissent influencer par la peur ou la propagande :

Les nouveaux vaccins contre le Covid vont rapporter des milliards de dollars aux grandes entreprises pharmaceutiques, mais voici ce qu’ils ne feront pas :

Les vaccins ne guériront pas le Covid ;

Les vaccins n’empêcheront pas les gens de contracter le Covid ;

Les vaccins n’empêcheront pas les hospitalisations liées au Covid ;

Les vaccins n’empêcheront pas les décès dus au Covid.

Une révolution prend la forme d’une pétition quand il s’agit de la dégradation de l’Ordre des Médecins16 : Entre la compétence des médecins qui n’est jamais réévaluée, des prescriptions dictées par les lobbys pharmaceutiques, des détournements de fonds et l’impunité des médecins en cas de plainte (y compris pour abus sexuels), comment pouvons-nous encore faire confiance à cette institution ? Et c’est sans parler du musellement des médecins qui osent hausser la voix pour émettre de nouvelles idées.

La révolution se développe aussi au niveau cognitif17 : « La science devient rapidement une religion politique plutôt qu’un bastion de la pensée critique. Les données contradictoires sont ignorées en tant que « non-science » ou même censurées comme étant « dangereuses ». Les études payées par les gouvernements et les entreprises sont considérées comme sacro-saintes. Faut-il s’étonner que tant de gens se méfient aujourd’hui de la science ? Toute personne raisonnable aurait des questions et des soupçons. Ceux qui ne le font pas ont été endoctrinés dans un culte dont ils ne savent même pas qu’ils font partie ».

Et, particulièrement, au sujet de la plus grande escroquerie mondiale, détricotée au Canada, concernant Pfizer18.

Mais encore il s’agit de renverser ce qui, au niveau monétaire et économique, nous conduit dans la pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale19. Ceux qui aspirent à plus d’avantages sont convaincus que : « Mais ça peut aller aussi dans une autre direction au lieu d’une grande remise à Zéro. On peut provoquer un Grand Réveil et créer un monde où pers n’aura à souffrir de la faim et où on pourra vivre d’une manière durable en harmonie avec les hommes et la nature.

Il ne s’agit pas d’une rêverie idéaliste. Il y a toujours eu des forces qui ont permis de briser le pouvoir de l’élite mais jusqu’à récemment nos moyens de communication ont toujours été insuffisants pour mettre en mouvement un réseau de masse pour guérir car l’élite nous a maintenus dans l’ignorance de nombreux moyens ».

Deux économistes apportent leurs analyses selon leurs vastes expériences pratiques et dénoncent les causes de l’effondrement économique, monétaire, et civilisationnel20. Cette émission dure 3h, c’est dire que le sujet est dense et nécessite une analyse sur plusieurs plans et une réflexion complexe. Il s’agit donc d’une révolution en profondeur qui ne se contente pas de slogans !

Le prix des vaccins participe aussi de l’effondrement économique. Vu les millions de doses dont les médias nous informent, le montant résultant n’est pas toujours facile à connaître, alors que les contribuables sont mis à contribution et que tant d’autres besoins devraient être financés21. Quels moyens avons-nous pour nous dresser face aux milliards dépensés ?

Des médecins agissent par différentes voies. Ici, un collectif de médecins, initialement favorables aux vaccins contre le Covid, retourne sa veste et adresse une : LETTRE À L’ATTENTION DE NOS CONFRÈRES MÉDECINS22.

De son côté, un médecin émet « Un appel à l’union mondiale ».

Arrivés à ce tournant diabolique, pour survivre, nous devons UNIR nos forces, arrêter de stagner sur notre ego, NOTRE position, NOTRE visibilité, NOTRE réseau, mais UNIR (ce qui ne veut pas dire fondre ou fusionner) TOUTES les forces, être international, mondial et faire des émissions transversales systématiquement doublées en toutes les langues, mettre le paquet, monter en puissance.

Il s’agit aussi de résister dans la dimension cognitive comme l’exprime un auteur : « Peut-on parler d’une « guerre cognitive » menée contre les peuples ? »23

Nous savons tous combien une révolution peut être brutale. Toutefois, il existe certains moyens qui n’utilisent pas la violence mais l’art, le ressenti et la sensibilité. Ainsi des films peuvent apporter des éléments qui permettent des prises de conscience percutantes.

• Bernard Crutzen propose « La loi, la liberté ». Un documentaire (1h03) sur une crise devenue plus politique que sanitaire.

• Ce réalisateur avait déjà produit : « Ceci n’est pas un complot » : Dans cette courte vidéo, le réalisateur explique pourquoi il tourne un documentaire sur la manière dont les medias « racontent » le Covid.

• « Planet Lockdown » est un documentaire sur la situation dans laquelle se trouve le monde. Les réalisateurs, James Patrick et Paul Daniel, se sont entretenus avec certains des esprits les plus brillants et les plus courageux de ce monde, notamment des épidémiologistes, des scientifiques, des médecins, des avocats, des manifestants, un homme d’État et un prince. Ces âmes courageuses ont eu le courage de dire la vérité et nous inspirent à faire de même. Nous devons avoir le courage de surmonter nos peurs.

• « Effets secondaires : la face cachée des vaccins ». Il est nécessaire que la population prenne conscience que le produit injecté n’est pas anodin.

• « Vaccination covid 19, le crime parfait ». Il est temps de dévoiler la vérité.

• « Douze mois face au COVID » est un documentaire inédit qui retrace l’année 2020 au rythme des deux vagues épidémiques vécues aux HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève).

• « Hold-up, retour sur un chaos ». Deux auteurs apportent leur vaste réflexion :

https://www.limpertinentmedia.com/le-hold-up-de-la-liberté-d-expression-est-en-marche et
https://jdmichel.blog.tdg.ch/2020/11/11/hold-up-regards-sur-un-coup-d-etat-et-une-casse-sanitaires

• « New HOLD-UP partie 2 »

• « HOLD-UP partie 2 – la Finale »

• « Primum non nocere, la suite de Hold-up ». En fait, cette vidéo a été supprimée de YouTube. Je vous la signale quand même car « elle seule promet un film remarquable. Réalisé par des journalistes professionnels autour de Barnérias, c’est un documentaire construit, destiné à éveiller les consciences, réveiller les gens, grâce à des témoignages forts, des images puissantes, des mensonges révélés, et des vérités que certains voudraient occulter ».

• « Manigance 19 ». Cette vidéo a été supprimée de YouTube mais est visible sur Dailymotion 57’06. « La vidéo qui dénonce le mensonge et énonce toute la vérité. Une vidéo montrant des preuves incontestables !!! Vivre libre ou mourir esclave, quel est votre choix ?

Manigance 19, le film qui démasque tous les projets criminels du gouvernement assujetti aux banquiers milliardaires mondialistes et psychopathes. Ils se moquent bien de votre santé ! Alors, quel est leur but ? La dictature « sanitaire » ou pas, le « contrôle social » (appelé « crédit social » en Chine) à l’aide de la 5G, voire encore bien pire…

• « Mal traités ». Dans ce film, de grands experts témoignent à visage découvert.

On ne peut pas se révolter sans résister : « Résister c’est d’abord continuer à vivre ». La résistance, c’est d’abord un choix, une philosophie de vie. Vous vous pensez seul(e) ou isolé(e) ? Détrompez-vous, nous sommes légion, peut-être que tous nous n’avons pas suivi le même chemin ni réalisé les mêmes choses, pourtant nous partageons largement le même idéal.

Une conclusion nous est proposée par Slobodan Despot : « RESTER HUMAIN » dans sa vidéo du 26.8.2022.

Et une autre par le Dr Louis Fouché : « RETROUVONS NOTRE SOUVERAINETÉ ET NOTRE POUVOIR ! »

Marie-France de Meuron

  1. https://reseauinternational.net/quest-ce-qui-nous-a-permis-de-nous-conformer-aux-politiques-folles-et-tyranniques-du-covid
  2. https://www.mondialisation.ca/coronavirus-et-campagne-forcenee-pour-le-marquage-du-betail-humain
  3. https://anthropo-logiques.org/bruit-de-bottes-a-toulouse-autour-de-laffichage-des-vraies-donnees-de-pharmacovigilance
  4. http://www.marxisme.fr/ineluctabilite-grand-reset-ideologique-ou-economique/28/01/2022.pdf
  5. https://reseauinternational.net/sur-les-rails-du-grand-reset-le-petit-train-de-lhorreur
  6. http://www.autochtonisme.com/2022/01/covidisme-les-libertes-conditionnelles-preparent-le-transhumanisme
  7. https://www.medias-presse.info/le-quebec-veut-servir-de-precurseur-au-programme-didentification-numerique-universelle
  8. https://reseauinternational.net/valerie-bugault-limposture-doit-cesser
  9. https://uflf88.fr
  10. https://bam.news/manifestation-a-nuremberg-75-years-nuremberg-code
  11. https://www.75jahre-nürnberger-kodex.de/lettre-ouverte
  12. https://bam.news/interview-de-philippe-police-pour-la-verite-episode-2
  13. https://www.breizh-info.com/2022/08/25/207121/mamans-louves-ces-meres-qui-veulent-en-finir-definitivement-avec-le-masque-a-lecole-et-la-terreur-sanitaire
  14. https://www.mamanslouves.org/etude-de-mesure-experimentale-en-co2-chez-les-enfants-en-bonne-sante-portant-un-masque
  15. https://dav2012.over-blog.com/2020/12/si-le-vaccin-anti-covid-n-empeche-pas-l-infection-l-hospitalisation-ou-la-mort-a-quoi-sert-il
  16. https://www.leslignesbougent.org/petitions/pour-la-dissolution-du-conseil-national-de-l-ordre-des-medecins
  17. https://lesakerfrancophone.fr/pourquoi-les-gens-ne-font-ils-pas-confiance-a-la-science
  18. https://nouveau-monde.ca/pfizer-la-plus-grande-escroquerie-mondiale-detricotee
  19. https://www.youtube.com/watch?v=ua7asEfBBcw
  20. https://www.breizh-info.com/2022/08/22/effondrement-economique-monetaire-civilisationnel-avec-charles-gave-olivier-delamarche
  21. https://www.rts.ch/le-prix-des-vaccins-covid19-reste-secret-malgre-les-recommandations-officielles
  22. https://soleilverseau.com/2022/08/19/lettre-a-lattention-de-nos-confreres-medecins
  23. https://www.medias-presse.info/peut-on-parler-dune-guerre-cognitive-menee-contre-les-peuples-avec-stanislas-berton

L’article À quelle révolution humaine sommes-nous destinés ? est apparu en premier sur PLANETES360.