PierreSabatier #Récession #inflation

00:07 Intro –Les perspectives des marchés assombries par le risque de récession
01:33 Les États-Unis aux portes de la récession ? La détérioration du secteur immobilier, signe avant-coureur d’une croissance qui ne peut que flancher ?
07:44 Consommation, épargne et augmentation des salaires, ça ne peut pas tenir !
10:50 Est-ce vraiment le moment de rentrer (revenir ) sur les marchés actions au vue de leur valorisation ?
14:36 Un recul de 15 % à 35% sur les marchés actions U.S. ?
16:45 Que se passera-t-il sur les marchés actions si les PER reviennent aux niveaux des précédentes crises ?
18:14 Le péril récessionniste est-il intégré dans les cours des actions ?
19:49 L’Europe peut-elle échapper à la récession ?
22:06 Une révision à la baisse des anticipations de résultats meurtrière pour les actions ? Les actions européennes sont-elles bon marché ?
25 :40 Le revers de la médaille des politiques de soutien à la consommation
31:09 Des secteurs géographiques à jouer sur les marchés actions ?
34:27 S’il ne fallait retenir que l’essentiel

Cet Œil du Pro avec Pierre Sabatier a été enregistré le 12 octobre 2022 **
Afin de poursuivre son exploration des perspectives de marchés boursiers, aujourd’hui tiraillés entre, d’une part, l’espoir d’un « pivot » de la politique monétaire de la FED que motiverait une atténuation de l’inflation et, d’autre part, les craintes de voir profits et chiffres d’affaires des sociétés cotées balayés par la récession @Synapses accueille Pierre Sabatier, président du cabinet de recherche économique et financière, PrimeView.

Deux camps se dessinent donc au sein de la communauté financière. Dans le premier l’emporte la conviction que le recul des valorisations et la persistance de résultats solides publiés par les sociétés (une divine surprise imputable au fait que l’inflation généralisée des prix de vente permet de compenser le déclin des volumes) milite pour une prise de risque accrue et un retour des investisseurs en bourse. Il est vrai que la baisse des PER (Price Earning Ratio : le ratio cours/bénéfice) est spectaculaire. Le S&P 500 affiche désormais un multiple de valorisation de 15 (contre 23 il y a quelques mois encore), un niveau plus conforme aux normes historiques. En Europe, la décrue du PER a conduit les marchés actions à des valorisations extrêmement déprimées puisque le Stoxx Europe 600 ne se paye plus que 11 fois les bénéfices. Le second camp, auquel appartient Pierre Sabatier, prend quant à lui ces données avec énormément de pincettes. Il allègue que les valorisations actuelles ne prennent pas en considération le choc de la récession qui vient.
Dans ce long entretien, le président de PrimeView déroule pour @Synapses ses arguments en statistiques macroéconomiques et calculs de valorisation.

L’article Bourse : au bord du précipice… une interview de Pierre Sabatier est apparu en premier sur PLANETES360.