C’est encore une drôle d’affaire que celle des missiles français achetés aux Etats-Unis et retrouvés en Libye…

En effet, selon des révélations du New-York Times, « une cache de puissants missiles américains vendus à la France avant de se retrouver entre les mains de combattants rebelles fidèles au général Khalifa Hafter, qui cherche à renverser le gouvernement soutenu par les Nations unies à Tripoli ».

« Les quatre missiles antichars Javelin, qui coûtent plus de 170 000 dollars chacun et ne sont généralement vendus qu’à des alliés américains proches, ont été récupérés le mois dernier par les forces gouvernementales libyennes lors d’un raid sur un camp rebelle à Gheryan, une ville dans les montagnes au sud de Tripoli ».

Un conseiller militaire français a nié mardi que les armes avaient été transférées au général Hafter, ce qui violerait l’accord de vente avec les États-Unis ainsi que l’embargo des Nations unies sur les armes. Cela mettrait également Washington en désaccord sur la politique libyenne avec la France, un partenaire et allié loyal de l’OTAN dans d’autres points chauds comme l’Afrique de l’Ouest.

Au cours des derniers jours, le département d’État a enquêté sur l’origine des missiles, en utilisant leurs numéros de série et d’autres informations, et a conclu qu’ils avaient été vendus à l’origine à la France, qui a été un fervent défenseur du général Hafter. La France a accepté d’acheter jusqu’à 260 javelots aux États-Unis en 2010, selon l’Agence de coopération pour la sécurité et la défense du Pentagone.

Un conseiller du ministre des forces armées françaises a confirmé que les missiles Javelin trouvés à Gheryan appartenaient aux forces françaises mais qu’ils étaient endommagés et inutilisables. Répondant aux questions du New York Times, il a indiqué que les missiles étaient entreposés temporairement dans un entrepôt en attente de destruction et qu’ils n’étaient pas transférés aux forces locales…

On n’a pas fait exprès et nos missiles ne marchent pas !

Bon, l’excuse est assez bidon, mais nous ferons semblant d’y croire très fort.

Evidemment il y a peu de raison de filer des missiles qui ne fonctionnent pas un allié de la France qui permet à TOTAL une grande entreprise française d’exploiter le pétrole que nous avons volé à la Libye en renversant Khadafi…

Toujours selon ce conseiller, il n’y aucune violation des embargos sur les armes en Libye et qu’il était hors de question que les missiles soient vendus ou autrement transférés à « quiconque » en Libye…

Le problème avec les embargos américains, c’est qu’ils interdisent aux Etats-Unis de vendre leurs propres armes à certains pays, du coup, nous en France nous achetons les armes aux Américains et les refilons en douce à la demande de l’Oncle Sam aux pays qu’ils ont mis eux-mêmes sous embargo.

C’est une excellente méthode pour générer des affaires, et de bonnes ventes d’armes avec pleins d’intermédiaires qui se gavent sur le dos des morts des batailles…

Pensez à la Libye quand vous ferez le plein, votre essence vient de la-bas et nous tuons pour faire le plein.

Charles SANNAT

Source le New-York Times ici

L’article Le New-York Times révèle que la France refile des armes en Libye… est apparu en premier sur PLANETES360.