Lors d’une récente audition parlementaire, le chef d’état-major de l’armée de l’Air, le général Lavigne, avait confié qu’il en rêvait. Et son rêve va devenir une réalité, d’après les annonces faites par le président Macron, lors de son discours aux Armées prononcé à l’Hôtel de Brienne, à la veille du 14-Juillet.

L’an passé, à la même époque, le chef de l’État avant indiqué qu’une stratégie spatiale militaire allait être élaboré afin de répondre à la militarisation et à l’arsenalisation de l’espace. Il en a donc brièvement tracé les contours. […] Le président Macron a donc confirmé que cette stratégie spatiale française allait avoir un « volet plus offensif« . Des travaux allant dans ce sens sont d’ores et déjà en cours, l’ONERA ayant par exemple communiqué sur des recherches relatives à une arme antisatellitebasée sur la technologie dite « d’optique adaptative », l’idée étant de ne pas détruire un satellite en orbite mais de le rendre inopérant.

Cela étant, déjà responsable de la surveillance de l’espace, via son centre opérationnel de surveillance militaire des objets spatiaux [COSMOS], l’armée de l’Air va donc être conforté dans ses missions « spatiales », comme le souhaitait son chef d’état-major. […] Quant aux investissements annoncés par le président Macron, ils concerneront notamment les études concernant les satellites qui remplaceront, d’ici une dizaine d’années, les constellations CSO et CERES [qui ne sont pas encore en service, ndlr] mais aussi le programme OMEGA, qui permettra de faire face aux futures menaces d’interférence et de brouillage de notre radionavigation par satellite à partir de 2023. […]

Opex360

L’article Le président Macron confirme que l’armée de l’Air va changer de nom et qu’elle sera chargée des opérations spatiales est apparu en premier sur PLANETES360.