C’est une « crise sanitaire silencieuse » responsable d’une surmortalité de 15 % !

Il est question de 1000 décès supplémentaires chaque semaine selon les derniers chiffres officiels de l’Office des statistiques nationales, un véritable désastre sanitaire qui va causer plus de dégâts que le virus du Covid-19 ! On le savait dès le départ, annuler les soins en fermant les cabinets libéraux et les cliniques privées pour se consacrer uniquement au Covid-19 était une erreur criminelle aux conséquences dramatiques. De plus, lorsqu’il s’agit de maladies cardio-vasculaires ou de diabète, nous savons que le stress est un facteur déterminant dans ces pathologies chroniques et il faut dire que le terrorisme sanitaire médiatique n’a jamais été aussi important dans toute l’histoire de l’humanité !


Les autorités ont demandé que les chiffres de décès excessifs soient examinés car il a été signalé que les effets du verrouillage pourraient tuer plus de personnes que Covid-19. Les chiffres de l’excès de décès de l’Office des statistiques nationales (ONS) montrent qu’environ 1 000 personnes de plus que d’habitude meurent actuellement chaque semaine de conditions autres que le virus, selon le Telegraph.

Le journal indique que le Department of Health and Social Care (DHSC) a demandé que les données soient vérifiées, une porte-parole du département ayant déclaré à l’agence de presse PA que les maladies circulatoires et le diabète « pourraient être en partie responsables » de la majorité des décès en excès.


Elle a déclaré : « L’analyse est en cours, mais les premières enquêtes suggèrent que les maladies circulatoires et le diabète pourraient être en partie responsables de la majorité des décès excessifs. Les dernières données soulignent l’importance de gérer activement les risques liés aux problèmes cardiaques, car il existe de bonnes preuves que nombre de ces décès sont potentiellement évitables. Ces statistiques font partie des activités de surveillance de routine du Bureau pour l’amélioration de la santé et les disparités et sont régulièrement discutées au sein du ministère de la Santé et des Affaires sociales et parmi les hauts dirigeants du NHS. »


Cela survient alors que le nombre de décès impliquant Covid-19 enregistrés chaque semaine en Angleterre et au Pays de Galles a chuté pour la première fois depuis la mi-juin, nouvelle confirmation que la récente vague de virus recule.
Quelque 723 décès enregistrés dans les sept jours précédant le 5 août ont mentionné le Covid-19 sur le certificat de décès, selon l’Office for National Statistics (ONS).


Il s’agit d’une baisse de 11 % par rapport à la semaine précédente et survient après six augmentations hebdomadaires consécutives.
Des niveaux élevés d’anticorps Covid dans la population – provenant d’une vaccination ou d’une infection antérieure – signifient que le nombre de personnes gravement malades ou décédées du virus cette année est resté faible.
L’ONS publiera une analyse détaillée plus tard en août sur les décès survenus le mois dernier.

Source: The Independant

L’article Les confinements ont été responsables d’une augmentation de la mortalité en Angleterre selon les autorités est apparu en premier sur PLANETES360.