La semaine dernière le préfet de la Vienne, Jean-Marie Girier, a demandé officiellement à la ville de Poitiers de retirer une partie de la subvention accordée à une association de défense de l’environnement, Alternatiba. La raison : celle-ci ne respecteraient pas le “contrat d’engagement républicain”. L’affaire est en train de virer au bras de fer entre la mairie et la préfecture. Le zèle de ce préfet très proche d’Emmanuel Macron est le premier cas concret de dérive de la loi séparatisme, que les associations n’avaient eu de cesse de dénoncer l’année dernière.

Journaliste : Antoine Etcheto
Montage : Lucie Dulois
Images : Arthur Frainet
Son : Baptiste Veilhan
Graphisme : Adrien Colrat
Diffusion : Maxime Hector
Production : Thomas Bornot
Directeur du développement : Mathias Enthoven
Rédaction en chef : Soumaya Benaissa

L’article UN PRÉFET UTILISE LA LOI SÉPARATISME POUR MATER LES ÉCOLOS est apparu en premier sur PLANETES360.