Share

Le Club Nipédu, c’est tous les lundis sur Twitter Spaces à l’heure du goûter (17h30) pour parler ensemble École, Productivité et Numérique.

Space du lundi 14 juin 2021

LA SYNTHÈSE

Numérique et nostalgie, le ton est donné dans le titre. Et la tonalité toute proustienne des souvenirs évoqués par les participant ne l’a pas démenti, chacun s’est vu invité à convoquer son plus ancien, son meilleur et son pire souvenir numérique dans un inventaire à la Prévert.

CE QU’ON EN A RETENU

Émois, émois, émois

C’est avec tendresse que sont évoqués les premiers émois numériques des participants dont quelques-uns remontent tout bonnement aux premières machines numériques grand public.

  • La part belle a forcément été faite aux jeux vidéos que ce soit Schufflepuck Cafe ou de grands classiques comme Double dragon et Zelda.
  • La naissance du web pour tous rime avec ce mythique son du modem 56k.
  • À chacun son web : les premières tablatures de guitare partagées à une époque ou elles étaient introuvables pour qui n’habitait pas une (très) grande ville : de quoi se tordre les doigts sur Hendrix ou les Beatles !
  • À chacun son web : les fanas de cinéma et de séries se délectent de trouver scénarios et dialogues en VO de Twin Peaks, en passe de devenir culte.
  • À chacun son web : les fous de BD découvrent la culture manga directement venue du Japon.

Domestique numérique

Les années 80 ont vu débouler les premiers équipements numériques personnels. Des souvenirs qui riment avec vraie-fausse programmation à base de code copié/collé extrait des magazines informatiques de l’époque. Et vous, vous étiez plutôt Atari, Amstrad ou Amiga ?

  • Qu’ils soient à cassette ou à disquette, le temps de chargement des jeux en rendait fou plus d’un. L’occasion d’évoquer les barres de progression et l’arnaque psychologique qu’elles représentent (dites nudge pour être moins négatif).
  • Parmi les challengers il y avait l’Amstrad CPC pour Colour Personal Computer (ordinateur personnel en couleur) et son fameux crocodile !
  • Son challenger du côté Atari ST pour Sixteen/Thirty-two (et sa doublette « seize/trente-deux» bits).
  • Et bien sûr les inoubliables Amiga et Commodore 64.
  • Plus tard c’est le (la) Game Boy qui sera dans toutes les poches … avant de disparaitre pour mieux revenir dans sa version émulée.

Numérique éducatif 

École, collège, lycée et université, à chaque époque de la scolarité ses réminiscences digitales.

  • Ok boomer ! Impossible de passer à côté du logo et sa Tortue programmable du même nom, l’ancêtre de l’actuelle Beebot et de toutes ses déclinaisons.
  • Le robot programmable Big Track de chez MB en a fait rêver plus d’un, comme cadeau de Noël ou en séance de classe.
  • Le plan informatique pour tous aura vu fleurir dans les établissements des PC qui aujourd’hui encore sont ancrés dans les mémoires.
  • Le Thomson TO7 pour Télé/Ordinateur livré sans écran pour réduire son prix.
  • Son successeur le Thomson MO5 pour Micro-Informatique…le mot est laché ! 
  • Au collège/lycée les plus geek ont commencé à programmer leurs calculettes, comme la Casio FX 7500G.
  • Parmi les meilleurs souvenirs, la salle informatique en libre accès dans un lycée à deux pas du Futuroscope.
  • Plus tard, au début des années 2000, pour certains c’est la création de leur première boîte mail, en IUFM s’il vous plait !
  • D’autres encore se coincent les doigts dans le clavier pour programmer en Pascal et son environnement le Turbo Pascal.

Conversion numérique 

En famille, entre copains ou à l’école, d’où est née l’étincelle qui a converti ou fait basculer dans l’ère du numérique ?

  • Pour certains c’est un papa geek qui a passé la flambeau.
  • Pour d’autres c’est une machine, à la maison, qui aura autant intrigué que fait pester : un Mac à la maison dans les années 80-90, mais on peut même pas jouer dessus ! 
  • Parfois c’est un enseignant d’EMT (éducation manuelle et technique, l’ancêtre de la technologie dans les collèges) qui est évoqué avec émotion comme source d’une vocation scientifique au détour d’un projet de domotique … à la fin des années 80 !
  • Les premiers pas numériques étant souvent partagés entre groupe de copains ou via le club de programmation local.

Références

C’EST PAS FINI

Envie de prolonger les échanges discussion ? Partagez-nous vos remarques et commentaires sur Twitter @Nipedu ou via la balise #ClubNipédu et rejoignez-nous tous les lundis à 17h30 sur Twitter Spaces.

Infographie_16_Comité_Rédaction_CLUB_NIPÉDUTélécharger

À écouter NIPÉDU 129 : [ÉCOLE ET] MARCHANDISATION